Les family offices, nouveau creneau ?

Auteur:Legal News
Pages:1-5

Page 1

Concept encore relativement méconnu en France, le Family Office vient des Etats-Unis où les personnes privées disposant de grandes fortunes ont, depuis longtemps, pris conscience de la nécessité de s'entourer de profession- nels compétents qui se consacrent à la préservation et à la croissance de leur patrimoine, les assistent sur les aspects fiscaux et juridiques et les soulagent de nombreux aspects de la gestion administrative de leur vie quotidienne. Ces tâches aux multiples facettes sont réalisées par des organisations dites "Family Office" disposant de professionnels dédiés et pouvant également faire appel à des spécialistes extérieurs.

La famille Rockefeller fut la première à mettre en place un Family Office. La fortune des Rockefeller avait été placée dans un Trust géré pour ses bénéficiaires. Le nombre de ces derniers a augmenté avec le temps et c'est une véritable organisation structurée qui s'est mise en place afin de gérer cette fortune pour le bénéfice des membres de la famille. En France, ce sont traditionnellement les banques privées qui s'occupaient de la gestion des actifs des familles fortunées ; ces dernières allant parfois jusqu'à créer des établissements financiers dont le premier rôle était la gestion des actifs familiaux.

Il est vrai que l'instrument juridique qu'est le Trust des pays anglo-saxons se prête particulièrement bien à la notion de Family Office, celui-ci prenant parfois le rôle de Trustee pour l'administration du Trust. En droit français, même si la fiducie se rapproche du Trust, elle n'en présente pas pour autant des caractéristiques identiques. Malgré la différence des outils juridiques disponibles, en France de plus en plus de professionnels de la finance et du droit s'organisent pour fournir des services dits de « Family Office ».

Michel-Pierre Boutin

Avocat associé Fondateur Moisand, Boutin et Associés

"C'est une spécialité à part entière. Nous parlons de leurs soucis, de leur avenir. Nous sommes au coeur de la vie des gens. Ce rôle demande beaucoup d'empathie et de tact

Page 2

Une demande grandissante

Les riches sont de plus en plus nombreux et deviennent de plus en plus riches. Aux Etats-Unis, en Europe, en Russie, en Asie et en Amérique latine, partout émergent des fortunes qui, au-delà d'un certain seuil, vont, sauf accident majeur, grossir. Ces fortunes doivent être gérées et ceux qui les possèdent ont des besoins spécifiques à leurs situations.

Une fortune personnelle ou familiale devient rapidement aussi complexe à gérer qu'une entreprise et c'est donc cette « entreprise familiale » qui sera gérée par le Family Office. Dans le cas des plus grandes fortunes, les Family Offices pourront être des structures exclusivement dédiées à la gestion d'une seule fortune (single family office). Plus fréquemment, les fonctions de Family Office sont mutualisées par des multi- family offices qui fournissent à plusieurs familles la palette entière des services nécessaires. Ces structures peuvent être mise en place au sein de banques privées ou exister de façon indépendante et autonome (independent family office). Il est souvent arrivé qu'un Family Office mis en place par une seule famille ait ensuite cherché à partager les coûts de cette organisation avec d'autres familles ayant les mêmes besoins.

Une Association Française du Family Office (AFFO) qui regroupe des membres parmi les professions juridiques (avocats et notaires), la finance, l'art et l'immobilier a été constituée en 2001 avec la vocation de réunir les professionnels concernés et intéressés par ces questions. L'association définit les principales missions d'un Family Office de la manière suivante : la protection à long terme des intérêts de...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI