Les patients à la recherche de la sécurité

Pages:79-82
Auteur:Alain-Michel Ceretti
Occupation de l'auteur:Président, Association Le Lien.
SOMMAIRE

La sécurité des soins: une exigence légitime. Et maintenant.

 
EXTRAIT GRATUIT

La sécurité des soins: une exigence légitime

La question de la sécurité des soins est un sujet particulièrement épineux dans notre pays. La prise de conscience collective et politique se fera dès la fin des années 1980 avec le scandale du sang contaminé. À cette occasion, les Français constateront que les soins peuvent rendre plus malade qu'ils ne guérissent.

En 1997, c'est l'affaire de la clinique du Sport qui va défrayer la chronique et pour la première fois les médias grand public évoquent les infections nosocomiales acquises en milieu hospitalier.

Le terme même d'infection nosocomiale adopté en 1988 qui restait jusquelà peu connu, même des professionnels de santé, prendra alors une dimension significative. À partir de cette date, les médias grand public seront très attentifs à relayer toute affaire d'erreur médicale et d'infection hospitalière.

On peut citer la légionellose à l'hôpital européen Georges Pompidou, l'hypermédiatisation de Guillaume Depardieu en 2003-2004, l'épidémie d'Acinetobacter baumannii dans le nord de la France.

C'est aussi fin 1990-début 2000 que certains magazines publient régulièrement la liste des meilleurs hôpitaux, des meilleures cliniques dans chaque spécialité. Dès 1996, Sciences et avenir publiera sa première liste, suivi par le Figaro magazine et enfin Le Point qui en avril 2005 publiera la liste noire des hôpitaux supposée représenter les établissements les plus dangereux sur notre territoire quant à la lutte contre les infections nosocomiales.

Sur le plan politique, c'est Jean-François Mattei qui courant 2003, alors qu'il était ministre de la Santé, prendra la première grande initiative en matière d'in- dicateurs de qualité des établissements de santé. Il confiera alors à l'institut de la veille sanitaire le soin d'établir le tableau de bord des infections nosocomiales.

Une première annonce sera faite en janvier 2004 pour une mise en ouvre début 2006. C'est le score ICALIN (indicateur composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales), premier indicateur du tableau de bord des infections nosocomiales, qui sera rendu public en février 2006.

En mars 2006, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, annonce la mise en place de la mission d'information et de développement de la médiation...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI GRATUIT